Comment nourrir les oiseaux en hiver ?

Comment nourrir les oiseaux en hiver ?

L’hiver approche à grands pas et les oiseaux migrateurs sont déjà partis. Certains petits courageux restent pendant la mauvaise saison : rouge-gorges, mésanges, merles et autres petits oiseaux viennent visiter les mangeoires régulièrement. Mais comment les aider à passer l’hiver ?

L’hiver est la seule saison durant laquelle il est recommandé de nourrir les oiseaux

Les mangeoires ne doivent être laissées aux oiseaux que durant la mauvaise saison, approximativement entre mi-novembre et mi-mars, à adapter en fonction du froid et du gel. En effet, il ne faut pas habituer les oiseaux à être nourris trop souvent par l’Homme, sans quoi ils pourraient ne plus réussir à se nourrir seuls une fois les mangeoires retirées. De plus, la concentration importante d’oiseaux autour d’un même endroit durant une période trop longue favorise la transmission de certaines maladies, parfois mortelles, entre les oiseaux.

Il faut nettoyer régulièrement les mangeoires et abreuvoirs

Les mangeoires doivent être nettoyées dès qu’elles sont vides. Si la nourriture laissée aux oiseaux reste trop longtemps en place et moisit, il est nécessaire de la remplacer. D’une manière générale, un nettoyage à l’eau chaude avec un peu d’eau de javel très diluée puis un rinçage important, une fois par semaine, est l’idéal pour éviter aux visiteurs de votre jardin d’attraper divers maladies.

Il est également nécessaire de laisser des coupelles d’eau peu profondes, également changées et nettoyées régulièrement, pour permettre aux oiseaux (et aux écureuils !) de venir se désaltérer durant l’hiver. En effet, les flaques sont souvent gelées et ces animaux sont incapables d’utiliser la neige pour boire. Pour éviter que cette eau ne gèle, il est possible de laisser un objet flottant (comme un bouchon de liège ou une grosse bille en bois), laissant ainsi plus de temps aux animaux pour aller boire.

Que peut-on donner aux oiseaux en hiver ?

Contrairement aux idées reçues, les boules de graisse vendues en grande surface ne sont pas adaptées à l’alimentation des petits oiseaux. Elles contiennent généralement des graisses animales comme du saindoux, inadapté aux oiseaux granivores, ainsi que des pesticides en grande quantité, et sont entourées de filets verts difficilement dégradables et dans lesquels certains oiseaux se prennent les pattes ou la langue.

Pour nourrir convenablement les oiseaux, l’un des mélanges préconisé est de la margarine végétale dans laquelle on plante diverses graines (tournesol, lin, millet, alpiste …). Pour faciliter son installation dans le jardin et sa conservation, il est possible de faire fondre la margarine, d’y incorporer les graines puis de verser le tout dans un petit pot en verre (pot de yaourt par exemple). Le pot pourra être placé à l’horizontale, de manière à ce qu’il ne se remplisse pas d’eau lors des jours de pluie, et que les oiseaux puissent se poser sur le bord. Il est préférable d’en disposer plusieurs, afin que les oiseaux ne se battent pas pour accéder à la nourriture.

En parallèle, il peut être intéressant de placer plusieurs coupelles ou des mangeoires en tube avec divers types de graines séparées, afin que les oiseaux qui ne consomment que ça puissent y accéder facilement et évitent de se chamailler.

Sachez que les tiges de plantain, couvertes de graines, sont d’excellents compléments en période hivernale. Récoltez ces tiges en bord de chemin, dans votre jardin ou dans un parc, laissez- les sécher et disposez-les dans des coupelles, ou séparez les petites graines noires du reste de la tige afin de pouvoir les conserver plus facilement. Cependant, évitez de choisir du plantain venant de bord de route ou de chemins trop fréquentés : la pollution, les liquides des véhicules et les déjections canines peuvent rendre les oiseaux malades.

Enfin, vous pouvez planter des fruits très murs (pommes, poires, prunes) sur les branches des arbres de votre jardin ou dans une mangeoire prévue à cet effet. Les merles et les pics se feront une joie de venir les picorer !

Doit-on donner de la nourriture bio aux oiseaux ?

Cette idée peut paraitre saugrenue, mais c’est en réalité une très bonne idée. Les pesticides employés actuellement en agriculture font chuter les populations d’insectes dont se nourrissent les oiseaux. Ils ont donc moins de réserves pour passer l’hiver, et ont par conséquent moins de chances de survivre à cette mauvaise saison ou à la migration. Quelles est l’intérêt d’acheter de la nourriture pour les oiseaux en hiver, alors que sa production fait diminuer les réserves alimentaires naturelles de ces mêmes oiseaux ? De plus, les pesticides sont particulièrement toxiques pour les oiseaux, qui ne pèsent que quelques dizaines de grammes tout au plus. Si vous trouvez de la nourriture bio pour les oiseaux, n’hésitez pas !

Les aliments interdits aux oiseaux

Il va de soi que certains aliments ne sont pas adaptés aux oiseaux. Les graisses animales (le saindoux en particulier, mais également le gras de bœuf ou de canard par exemple), l’avocat, les agrumes, le chocolat, les produits laitiers, l’alcool et les produits transformés sont strictement interdits aux oiseaux : ils sont extrêmement toxiques, à plus ou moins long terme. L’avocat, l’alcool et le chocolat tuent les oiseaux dans la journée, alors prudence lorsque vous distribuez de la nourriture à nos amis les oiseaux !

Attention aux chats !

Les chats font partie des principaux prédateurs de petits oiseaux en France. Qui n’a jamais vu de chat ramener de mésange ou de poussin à la maison ? Pour protéger les oiseaux pendant qu’ils mangent, éloignez les points d’accès à la nourriture des cachettes potentielles pour un chat (buisson, muret, pot de fleur …) et posez une collerette en plastique aux pieds des mangeoires afin d’empêcher un chat d’y grimper. Inutile de mettre un collier à clochette à votre chat, il en souffrira au quotidien (une clochette peut rendre un chat sourd), et il apprendra à marcher sans faire tinter sa clochette.

Si vous avez d’autres astuces pour nourrir les oiseaux en hiver, laissez-nous un commentaire !

Camille, chargée de communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.