Quelques conseils pour l’été !

Quelques conseils pour l’été !

L’été bat son plein (malgré une météo mitigée), et vous avez décidé d’emmener votre animal de compagnie avec vous – une des solutions pour les vacances dont on a déjà parlé juste ici -. Lui aussi va pouvoir profiter de la plage ou de la montagne, et des balades au soleil ! Mais certaines règles sont à respecter pour que le voyage ne se transforme pas en cauchemar.

Quels sont les lieux où les chiens sont interdits ?

S’il n’est pas interdit d’emmener son chat à la plage (oui, certains matous aiment ça !), la plupart sont interdites aux chiens entre le 1er juin et le 30 septembre inclus, pour des raisons de santé publique. Par ailleurs, certains parcs, jardins et arboretums sont interdits aux chiens. Veillez à bien vous renseigner avant d’aller quelque part, afin de ne pas contraindre votre chien à rester dans la voiture le temps de votre excursion.

Animaux domestiques et voiture, quels risques ?

L’idée de laisser son animal en voiture est très mauvaise, même avec les fenêtres entrouvertes. Un coup de chaud est vite arrivé, sans compter le risque que votre animal soit en prise au stress et détruise une partie de la voiture (sièges rongés et moquette sur le plafond arraché, c’est du déjà-vu). Si vous ne pouvez pas l’emmener avec vous, le mieux est qu’il reste dans votre logement ou que vous le laissiez un temps dans une pension canine, certaines louent des box à la journée.

En revanche, si vous trouvez un animal en difficulté dans une voiture (alletant, visiblement souffrant) et que le propriétaire ne se trouve pas à proximité, la loi permet que vous lui veniez en aide. En effet, l’article 20 de la loi du 6 janvier 1999 (codifié sous l’article 214-23 (3°) du code rural) permet de faire procéder à l’ouverture du véhicule lorsque la vie de l’animal est menacée. Le plus sage est donc d’avertir la police, la gendarmerie ou les pompiers dont dépend le lieu de découverte de la voiture. Si la voiture est endommagée suite à l’intervention de sauvetage de l’animal,l’article 122-7 du nouveau code de procédure pénale, précise que « n’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien », d’où l’intérêt de la présence d’agents de police par exemple. Si aucun agent n’est présent à proximité et que le sauvetage est urgent, vous pouvez réunir plusieurs personnes adultes qui pourront témoigner de l’urgence. N’hésitez pas à prendre des photos et des vidéos du sauvetage, pour témoigner de son caractère urgent ainsi que de votre bonne foi.

Et contre les coups de chaleur ?

Il peut arriver que votre animal, après avoir couru, être resté au soleil ou dans un endroit chaud, subisse un « coup de chaud ». C’est facilement reconnaissable : l’animal halète, gueule ouverte, langue pendante. Celle-ci est rouge vif, signe que les vaisseaux sanguins sont dilatés, ce qui lui permet de se refroidir (l’équivalent du refroidissement par phénomène de transpiration chez l’être humain). Il ne faut surtout pas attendre pour aider un animal victime d’un coup de chaleur : il faut le mettre à l’ombre et/ou l’extraire du lieu où il se trouve (voiture par exemple), lui proposer à boire et ne pas hésiter à lui verser de l’eau fraîche sur les membres, en remontant petit à petit vers le corps. Évitez de lui verser dessus de l’eau glacée, surtout d’un seul coup sur le corps et la tête, il pourrait souffrir du choc thermique. Arrosez-le aussi longtemps qu’il semble avoir trop chaud. Pour les chiens, évitez également de le faire jouer avec un tuyau d’arrosage, car s’il avale trop d’eau d’un coup, il pourrait subir un retournement d’estomac, qui peut lui être fatal s’il n’est pas opéré rapidement.

Que faire si je perds mon animal ?

Il peut arriver que Félix sorte du jardin, ou que Médor décide de partir en balade tout seul. Pas de panique, la plupart des animaux retrouvent leur chemin s’ils partent depuis chez eux. Cependant, si votre animal ne revient pas de lui-même, n’hésitez pas à alerter des refuges voisins, la fourrière du coin s’il y en a une, ainsi que les vétérinaires les plus proches. Vous pouvez demander aux associations et sites de recherche d’animaux de poster une annonce pour vous, en leur précisant l’aspect de l’animal, sa race éventuellement, son sexe, son âge, ses particularités, son nom, ainsi qu’une photo et toute information intéressante pour le retrouver ou le reconnaître. N’hésitez pas à faire le tour du quartier en compagnie de votre animal, afin qu’il ne soit pas complètement perdu s’il décide de faire une petite fugue !

Avec ces petits conseils, vous serez parés à toute éventualité pour votre animal (ou ceux des autres !) cet été !

Camille, chargée de communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.