Que faire de mon animal pendant les vacances ?

Que faire de mon animal pendant les vacances ?

Les vacances sont une période parfois compliquée pour les propriétaires d’animaux. En effet, il n’est pas toujours facile de faire garder son animal, et encore moins de l’emmener avec soi ! Alors, quelles sont les solutions pour partir en vacances l’esprit tranquille, avec ou sans son compagnon à poils, à plumes ou à écailles ?

Emmener son animal

Il est parfois possible d’emmener Médor ou Félix en vacances. Les gîtes, hôtels et campings acceptent généralement les animaux de compagnie sous certaines conditions, renseignez-vous auprès de votre lieu d’hébergement avant de partir. Certains sites condensent également les plages où les chiens sont acceptés, les restaurants qui les accueillent et les parcs de loisir qui disposent d’un chenil où déposer son animal le temps de la visite.

Si vous avez l’occasion d’emmener votre animal avec vous, il s’agira sans doute de la meilleure solution pour les chiens et les NACs (lapins, souris, furets, rats …). Les animaux en bocal et en terrarium préféreront quant à eux rester tranquilles à la maison. Un cas particulier : certains chats préféreront rester à la maison, d’autres aimeront profiter de la neige ou de la plage avec vous si ils y ont été habitués (ou qu’ils n’ont pas la possibilité de sortir).

Avant de partir, vérifiez bien que votre animal est à jour de ses vaccins, qu’il est identifié (nombre d’animaux sont perdus en été et ne retrouvent pas leur propriétaire parce qu’ils ne sont pas identifiés), et que s’il a un accès à l’extérieur, il est stérilisé. Trop d’animaux se reproduisent de manière anarchique, notamment les chats, et les petits ne trouvent souvent pas de famille et vivront à la rue toute leur vie, quand ils survivent.

Pensez également à trouver le numéro d’un vétérinaire (et d’un vétérinaire de garde la nuit et le dimanche) à proximité de votre lieu de vacances, ainsi que le numéro et l’adresse du refuge et/ou de la fourrière les plus proche en cas de perte. Le personnel de ces types d’établissements pourra vous conseiller quant aux démarches à entreprendre en cas de problème.

Enfin, si vous partez à l’étranger, l’animal doit disposer d’un passeport disponible auprès de votre vétérinaire. Certains vaccins sont obligatoires dans d’autres pays (notamment contre la rage), des périodes de quarantaines sont parfois à respecter … Encore une fois, renseignez-vous bien avant de partir.

Faire garder son animal à la maison

Si vous avez des voisins sympa ou de la famille à proximité, vous pouvez leur demander de rendre visite à votre animal une ou deux fois par jour, pour le nourrir, lui tenir compagnie, vérifier que tout va bien. Pensez également à laisser à disposition le numéro du vétérinaire qui suit votre animal, de la nourriture en abondance, et des instructions précises si votre animal a un traitement à prendre.

Si aucune personne de votre entourage ne peut s’occuper de votre animal, vous pouvez contacter un(e) pet-sitter qui pourra se déplacer ou loger à votre domicile pour la durée de votre séjour. Les tarifs dépendant de votre zone géographique, de l’espèce et du nombre d’animaux que vous avez, du nombre de visites par jour que vous souhaitez, des traitements à administrer … Certains sites permettent de mettre en relations plusieurs propriétaires d’animaux, qui viennent garder les animaux des autres à tour de rôle.

Faire appel à une pension

Quand vous ne pouvez pas emmener votre animal en vacances et que vous souhaitez que votre animal ait constamment de la compagnie, vous pouvez faire appel à une pension. Il existe des pensions pour les chiens, les chats et les NACs. Attention cependant à bien choisir : renseignez-vous sur les tarifs, les prestations, les surfaces accessibles pour les animaux, le nombre d’animaux gardés en même temps, les conditions d’hygiène et les mesures obligatoires (vaccinations, identification, stérilisation, tout dépend de la pension). N’hésitez pas non plus à vous déplacer à l’avance pour voir les locaux par vous-même, discuter avec le gérant, voir l’état des animaux présents. Prenez votre temps, votre animal doit être dorloté pendant que vous êtes en vacances !

Et pour les gros animaux ?

Parfois, notre animal de compagnie ne rentre pas dans la maison. Chevaux, poules, parfois ânes ou moutons : impossible de les emmener avec vous ! Vous pouvez faire appel à un pet-sitter expérimenté qui connaît bien les animaux de la ferme, ou à une personne passionnée de votre entourage. Bien souvent, les propriétaires de chevaux sont proches de structures équestres, où certains cavaliers seront ravis d’apprendre qu’ils peuvent venir prendre soin d’un ou plusieurs chevaux pendant les vacances ! Vous pouvez également faire appel à un palefrenier-soigneur indépendant qui pourra passer votre vos équidés contre rémunération. Pour les autres animaux de la ferme, un voisin acceptera souvent de venir leur donner eau et foin. Ces animaux sont souvent assez indépendants et n’ont pas besoin d’une présence humaine à longueur de journée.

De manière générale, vous pouvez publier une petite annonce auprès des commerçants de votre ville ou de votre village et prendre le temps de rencontrer les candidats, avant d’en choisir un qui aura la responsabilité de vos animaux. Si ce service n’est pas toujours rémunéré, un petit cadeau venant de votre lieu de vacances fera toujours plaisir et donnera envie au gardien de vos animaux de revenir !

L’abandon des animaux en France

Chaque année, en France, plus de 100 000 animaux sont abandonnées, dont presque la moitié seulement en été. Les vacances sont parfois une excuse pour laisser tomber un animal devenu trop encombrant, mais d’autres abandonnent leur animal simplement parce qu’ils n’ont pas trouvé de solution de garde. A moins d’aller dans un pays où les animaux de compagnie sont interdits, il existe toujours une solution pour faire garder son animal, et il ne faut pas oublier que vous avez toujours la possibilité de l’emmener si vous choisissez le bon logement.

Par ailleurs, avant d’adopter un animal, pensez aux solutions de garde réalistes que vous avez pour éviter d’abandonner votre animal aux prochaines vacances. En plus d’engorger refuges et associations, qui sont déjà saturés et manquent de moyens, l’abandon d’un animal est un évènement traumatisant pour lui. Un animal n’est ni un jouet, ni un caprice, ni un cadeau de Noël, ni un « coup de coeur ». Un animal est un être vivant sensible, capable de ressentir autant d’émotions que nous, qui s’attache à sa famille et qui est capable de l’aimer.

Et vous, comment faites-vous garder votre animal pendant les vacances ? Dites-nous ça en commentaire !

Camille, chargée de communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.